retour accueil  
précédente
fermer
suivante
Bédégar - juin 2011
PANASONIC Lumix FZ18

Cette drôle de touffe poilue que l'on rencontre parfois sur l'églantier s'appelle un bédégar.
Le petit Larousse nous dit que ce nom à consonance curieuse vient du persan.
Il désigne une galle provoquée par un insecte : le cynips, (diplolepis rosae).
Elle peut atteindre la taille d'un poing, en fonction du nombre de locataires.
La galle est recouverte de longs "cheveux" très ramifiés de couleur verdâtre.
La larve du cynips se développe dans une loge à l'intérieur de la galle.
Les parois de ces cellules sont fines et riches en éléments nutritifs.
Une petite galle peut ne contenir qu'une loge larvaire,
mais plus fréquemment plusieurs alvéoles d'une larve chacune.
La larve grandit dans la galle et effectue sa nymphose vers la fin de l'été.
La nymphe hiverne. A l'automne, la galle change de couleur et d'aspect.
Elle se dessèche, pour ne plus ressembler qu'à une boule irrégulière.
Au printemps suivant, les cynips éclosent.
Il s'agit pour la plupart de femelles qui pondront un grand nombre d'œufs parthénogénétiques.


Source : Guide des abeilles, guêpes et fourmis, les hyménoptères d'Europe.
Jiri Zahradnik. Hatier 1991