retour accueil  
précédente
suivante

Chenille de Machaon - Auvers St Georges - août 2005
pour voir l'imago, cliquer ici

Le Machaon est un papillon largement répandu en Europe mais rarement abondant. Parfois, il vagabonde jusque dans les villes où les arbres aux papillons (Budolea sp.) l'attirent.
De mars à septembre, il fait trois générations selon les régions, une en montagne, deux en plaine et trois générations en régions méditerranéennes. Les œufs sont pondus un à un sur les feuilles des plantes de la famille des ombellifères (apiacées).
L'éclosion de la chenille arrive sept à quinze jours plus tard. C'est le début de la croissance larvaire pendant laquelle la chenille va passer d'une couleur noire avant la première mue (changement de peau) et rapidement va adopter une couleur verte tachetée d'orange. La chenille consomme des feuilles, des tiges de fleurs pendant un mois environ. Lorsqu'elle a atteint sa taille définitive, la chenille a effectué quatre mues. Elle tisse alors une soie au bout de son abdomen, puis fabrique une ceinture de soie au niveau du thorax et se blottit contre cette ceinture. Des heures passent et la chenille reste immobile. C'est alors à l'intérieur de son corps que se passent de grands changements. Il y a remplacement de l'hormone (message biologique interne) de jeunesse par une hormone adulte. Cela se répercute sur l'enveloppe externe de la chenille où il y a production non plus de tissus larvaires comme avant, mais une production de tissus adultes. La chenille peut alors muer une dernière fois et la nouvelle enveloppe qui apparaît est la paroi de la chrysalide.
Le machaon adulte ne tardera pas à se former si on se situe encore en saison estivale. Si la chrysalide se forme en fin d'été, la métamorphose en papillon se déclenchera au printemps. D'ailleurs cette génération de machaon qui hiverne adopte souvent une coloration de chrysalide de la couleur des tiges sèches pour mieux passer inaperçue pendant le long hiver. En pleine saison d'éclosion du machaon (en mai et juillet), le papillon mettra une dizaine de jours à se former dans la chrysalide. Un à deux jours avant l'éclosion, la chrysalide change de couleur. On aperçoit déjà par transparence les ailes du futur papillon. L'instant où le papillon sort de la chrysalide et s'accroche à un support pour étendre et sécher ses ailes a lieu tôt le matin (avant neuf heures). Avec ses couleurs jaunes, le machaon est très visible et à cet instant, il est très vulnérable, car encore incapable de voler. Il ne tardera donc pas à étendre ses ailes bien au soleil. Les ailes atteignent leurs tailles définitives quand l'hémolymphe (sang des insectes) est pompée dans les nervures. Une demi-heure suffit pour qu'elles soient déployées mais une à deux heures sont nécessaires pour bien sécher. Enfin, aux heures les plus chaudes de la journée, le papillon pourra prendre son envol et naviguer dans les airs à la recherche de fleurs et de rencontres.

(Extrait d'une lettre envoyée à Heidi Papaux le 26.09.2002 par Antoine Longiéras,
chercheur au jardin des papillons de Digne-les-Bains, France)